GaySite, les sites pornographiques gays francophones

Aller au contenu | Aller au menu | Aller ŕ la recherche

samedi 12 juillet 2014

Le monde est fou, comme le climat

Depuis que je suis rentrĂ©, il pleut sur Paris, mais hier et aujourd'hui nous avons quand mĂŞme eu un peu de soleil, ça fait du bien, c'est les vacances bordel !

Ce climat perturbĂ© est très perturbant, pour un peu il donnerait envie de jouer avec la nourriture alors que nos parents nous l'ont bien dit : la nourriture, ce n'est pas un jeu, mĂŞme sexuel !

dimanche 6 juillet 2014

Exploser un boxer en doigtant un cul

C'est quand mĂŞme dingue ces mecs actifs qui traĂ®nent sur les sites de cul : ils s'impatientent pour un oui ou pour un non.

C'est un peu comme commander une pizza: si elle arrive froide, on baise le livreur, mais on reste le ventre vide.

Là, on commande un petit passif mignon sur le net, il met plus de temps prévu pour arriver, alors faut tout faire pour rester chaud. Ce serait dommage de l'envoyer bouler parce qu'il est arrivé trop tard...

Dans le cas de ce plan cul filmé, l'actif est tellement chaud qu'il va doigter le passif sans lui retirer son boxer. Il y fera carrément un trou pour y enfoncer ses doigts avant d'enculer le jeunot.

Au prix des sous-vĂŞtements, c'est quand mĂŞme dommage qu'ils ne soient pas plus rĂ©sistants !

D'un autre côté, vu l'énergumène, pas grand chose résisterait dans la vraie vie non plus...

Bon, à défaut de site de rencontre, vais peut-être me commander une pizza moi.

vendredi 4 juillet 2014

J'aime bien les vacances, et vous ?

Comment ça t'es pas en vacances ?

La France part du BrĂ©sil et toi t'es pas en vacances ? T'attends quand mĂŞme pas le Tour de France quand mĂŞme ?

Pour ma part, le vélo, c'est du pédalo ;-)

lundi 30 juin 2014

Gay Pride de Paris sous la pluie

Ce fut bien humide tout ça, bien trop humide. Cette Gay Pride a quand même fait plouf... même si nous étions nombreux à avoir décidé de braver les éléments pour se montrer, revendiquer des droits qui s'éloignent à nouveau de notre horizon, faire la fête, danser et marcher dans les rues de Paris.

Ca aura fait quelques belles images pendant les moments de calme et sous les abribus. Ca aura fait quelques échanges de numéros de téléphone pour des rencontres futures. Ca aura surtout rempli les bars et boites de vendredi à dimanche.

Cette année, je n'en aurai pas profité plus que ça, mais c'est pas grave, je me rattraperai.

Là, j'entame 10 jours de congés (en jours ouvrés) donc je compte bien me rattraper vu que le beau temps est à nouveau au programme climatique dans la région parisienne... et que je vais sans doute partir quelques jours dans le midi ou en Espagne pour voir des potes exilés là-bas.

En attendant, cette après-midi, je traînerais sur Mykodial ou Zone Dial pour me trouver un mec ou deux avec qui baiser ce soir.

vendredi 27 juin 2014

A mort l'herpès labial, HSV1 ou bouton de fièvre !

Y a pas à dire, il choisit toujours le bon moment pour réapparaître.

Le bouton de fièvre qui n'apparaît que rarement quand on a de la fièvre est une vraie saloperie. En fait c'est le virus de l'herpès qui en est la cause et tente régulièrement de se propager à d'autres personnes de cette façon.

Plus de 60% de la population mondiale serait porteuse de l'un des virus de l'herpès (parce qu'il y en a plusieurs). Un virus qui pourrit la vie des gens mais ne prête pas à conséquences.

Quand c'est sur les lèvres, ça va encore, c'est gĂ©rable, mais lorsqu'on est porteur de l'autre forme du virus, au niveau des organes gĂ©nitaux, c'est carrĂ©ment le bordel !

Dans un cas comme dans l'autre, si vous ĂŞtes en crise d'herpès, ne le propagez pas : abstenez vous d'embrasser, d'avoir des rapports sexuels ou bucco-gĂ©nitaux. C'est un peu gĂŞnant, mais autant protĂ©ger les personnes qui vous font envie, non ?

En tout cas, pour ma part, cette saloperie de bouton de fièvre qui est apparue aujourd'hui vient de me flinguer mon week-end de débauche !!!

J'avais prévu de profiter de la marche des fiertés LGBT pour faire quelques rencontres de provinciaux montés à la capitale pour le fun du week-end, et voilà donc que je me dois de m'abstenir. Ca m'empêchera pas de marcher demain (malgré le temps pluvieux annoncé) ni de passer la nuit dehors ou en boite, mais pas de french kiss au programme, à mon grand désespoir. Je devrai me contenter de prendre des numéros de téléphone pour mes futurs voyages en province...

Remarquez, un herpès labial n'empêche pas de baiser, il faut juste s'abstenir de faire quoi que ce soit avec sa bouche. Très difficile pour moi qui adore embrasser, sucer et lécher mes partenaires. Mais bon, autant être prudent et éviter au maximum la propagation de cette saleté.

mercredi 25 juin 2014

Un plan cul parisien ? C'est simple comme un sourire !

Qui n'a jamais eu l'occasion de flasher sur un mec (ou une nana) dans le mĂ©tro ?

Qui n'a jamais Ă©tĂ© tentĂ© de faire une approche un peu chaude, comme ça, juste pour voir ce que ça donnerait ?

Qui n'a jamais regrettĂ© de ne pas avoir tentĂ© d'approche ni mĂŞme esquissĂ© un semblant de dĂ©but de conversation (dans le mĂ©tro ou ailleurs) ?

Les bars, les boites de nuit, les rĂ©seaux tĂ©lĂ©phoniques, les sites de rencontre ou applications mobiles, c'Ă©tait le plus courant pour brancher quelqu'un et aller niquer, mais voilĂ , il y a aussi l'approche directe. Et ça marche !

Hier, en faisant un aller retour pour faire des courses, j'ai été détourné du droit chemin et suis rentré bredouille mais les yeux pleins d'étoiles et les couilles vides à la maison...

La rame était normalement remplie, en dehors des heures de pointe, le moment idéal pour sortir avant la fermeture des magasins pour remplir le frigo.

Je suis tombé sur un jeune mec, lunettes au nez, tee-shirt coloré et pantacourt, livre en main.

Il était assis de l'autre côté, sur les strapontins, quand je suis rentré dans cette rame. Il a levé la tête, je lui ai fait un sourire car je l'avais déjà repéré (suis un peu trop habitué à balayer du regard tout ce qui est vivant pour repérer les mignons).

Je l'ai regardé en souriant jusqu'à la station suivante. Il l'a remarqué, s'est levé et ai venu s'asseoir à côté de moi.

Pas très farouche le gamin, il a direct collé sa jambe contre la mienne et mis sa main sur ma cuisse en me disant bonsoir.

Etudiant désormais en vacances, il était tout seul chez ses parents pour la soirée, il m'a proposé de l'accompagner. Je n'ai pas refusé.

Ca s'est fini sur le canapé du salon, où après avoir bu un verre et nous êtres galochés, on s'est pompés l'un après l'autre, foutus à poil et je l'ai pris pendant un bon moment.

Nous avons pris une douche ensemble et je suis rentré chez moi, vu que je ne pouvais plus faire les courses prévues.

Il en aura Ă©tĂ© quitte pour un bon nettoyage du canapĂ© : le prendre debout alors qu'il Ă©tait Ă  genoux contre le dossier, ça a laissĂ© quelques traces, surtout quand il a Ă©jaculĂ© dessus. ;-)

Un bon plan cul improvisé. Bien content que les grèves à la SNCF soient terminées, qu'on puisse à nouveau prendre nos métros sans tous ces banlieusards coincés dans la capitale.

Me demande bien sur qui je tomberai ce soir, vu que du coup je suis obligé de retourner faire des courses...

lundi 23 juin 2014

Renvoi d'ascenseur

Ces dernières années, il y a eu une véritable hécatombe des annuaires et moteurs de recherches indépendants, surtout ceux tenus par de jeunes mecs qui voulaient référencer uniquement les sites gays.

Il y a plusieurs raisons Ă  cela : - tenir un site web prend du temps et c'est pire quand il s'agit d'un annuaire; - il n'y a plus beaucoup de sites gays qui ne soient pas juste la promotion pour les mĂŞmes sites de vidĂ©os (et je dois admettre qu'il m'arrive de me demander si ça sert vraiment Ă  quelque chose ce que j'Ă©cris); - pour faire connaĂ®tre un annuaire ou un moteur de recherche, c'est une vraie galère, et sans visiteur oĂą est la motivation de continuer ?

Alors voilà, c'est décidé, je renvoie un peu l'ascenseur aux sites qui m'envoient des visiteurs chaque mois.

En tête, il y a bien entendu l'indétrônable Google car mine de rien ce blog est hyper bien référencé ;) (forcément j'ai un peu d'ancienneté et d'expérience dans ce domaine, ce site datant de 1998).

Ensuite, en seconde position repérable, il y a Gay Annuaire au look assez ancien (mais je vais m'écraser sur ce coup là car je n'ai jamais remis à jour le look d'ici après une tentative assez moche et illisible il y a quelques années). C'est l'un des rares annuaires que je connaisse qui arrive encore à sortir du lot. N'hésitez pas à y jeter un coup d'oeil.

Vient ensuite Twitter, qui n'est pas à plaindre, et sur lequel je me suis enfin décidé à diffuser les articles que j'écris dans le blog à chaque parution. J'ai peu de followers, mais il semble que ça suffise à générer des visites conséquentes (en pourcentage).

Et voilà, c'est tout. Le tour est vite fait. Il y a bien entendu les emails envoyés à mes abonnés (que je remercie) à chaque nouvel article sur le blog. Il y a aussi les accès directs ou sans provenance indiquée, puisqu'il n'est pas possible de tout savoir sur tout le monde. Ceci dit, ça veut surtout dire qu'en dehors de Google, en France, il n'y a personne pour générer des visites sur les petits sites.

Bon, je passe sur les milliers de pages ou automates qui m'envoient moins de 30 visiteurs dans le mois, ça compte sur la masse, mais je ne trouve pas qu'ils comptent tant que ça ces sites.

Et j'aimerais bien savoir d'oĂą vous venez d'ailleurs : comment avez-vous connu GaySite ? Il serait intĂ©ressant que je prĂ©pare un sondage avec Google Docs un jour, pour en savoir plus sur moi-mĂŞme ;)

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 >