Ca faisait un bail que je n'avais pas fait de World Pride. Celle de Madrid Ă©tait tout bonnement la meilleure Ă  laquelle j'ai pu participer.

Il faisait plutôt beau et chaud. Il y avait du monde et plein de jolis mecs plutôt déshabillés dans les rues. La ville de Madrid a joué le jeu à fond et a installé du rainbow flag un peu partout, à commencer par l'hôtel de ville. L'ambiance était sympa et très friendly, ce qui en soit est plutôt habituel dans ces grands événements gays où on est tous là pour faire la fête, se montrer et quand même un peu montrer nos revendications à la face du monde.

Je n'y vivrais pas au quotidien, mais cette ville est vraiment géniale pour y faire des séjours ponctuels.

Vous vous en doutez : je ne suis pas restĂ© très sage, mais rien d'extravagant non plus. Enfin, pas plus que d'habitude.

Le plus marrant c'est quand mĂŞme de rencontrer des parisiens que l'on n'a pas vus depuis longtemps et de se faire un revival de nos touzes d'antan... Ah lĂ  lĂ , la bonne Ă©poque d'Univers Gym et des fins de nuits post rencontres dans le jacuzzi ou la douche collective !