GaySite, les sites pornographiques gays francophones

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 17 novembre 2011

Envie de pisser ? Ca tombe bien: moi aussi !

Ce n'est pas que les plans uros m'attirent, mais il faut bien aller aux toilettes, comme tous les mecs, non ? En plus, quoi de mieux que des toilettes publiques pour mĂąter des bites de mecs de tous les styles ?

Bon, ok, avec la pudibonderie ambiante et le cĂŽtĂ© coincĂ© des hĂ©tĂ©ros, montrer sa queue devant d'autres mecs ou pouvoir ĂȘtre aperçu n'est pas du goĂ»t de tout le monde. Du coup ce sont des sĂ©parations Ă  la con et des cabines qui apparaissent dans les lieux publics comme les bars, les restaurants ou encore les cinĂ©mas. Remarquez, ça n'a pas que des inconvĂ©nients, y a qu'Ă  voir la frĂ©quentation des toilettes de certaines facs ou des pĂ©ages d'autoroute ;) Lieux Dragues en fournissant suffisamment pour se promener utilement un peu partout en France.

Heureusement, mĂȘme dans Paris quelques lieux isolĂ©s rĂ©sistent Ă  l'envahisseur et permettent de se rĂ©galer les yeux tout en se vidant la vessie. Prenez par exemple le Quick de la place de l'OpĂ©ra dont voici la photo des lieux d'aisance.

urinoirs dans des toilettes publiques

Des toilettes au sous sol, une piĂšce sĂ©parĂ©e du reste, trois urinoirs dans un espace rĂ©duit, tout ce qu'il faut pour ĂȘtre isolĂ© et entourĂ© Ă  la fois. Il suffit de voir la frĂ©quentation Ă  toute heure de la journĂ©e pour se laisser aller Ă  quelques regards, qu'ils soient vers l'entrejambe d'Ă©tudiants, de touristes ou de mecs en costard. Pas d'attouchements sexuels sur place, en tout cas pas que je sache, mais ça n'empĂȘche pas d'Ă©changer un regard et peut-ĂȘtre de boire un verre Ă  deux ou plus si affinitĂ©...

Franchement, pour le prix d'un hamburger et d'une boisson fraĂźche, ça vaut le coup de tenter l'aventure, vous ne croyez pas ? Ou alors vous pouvez toujours vous rabattre sur les miroirs bien agencĂ©s du Quetzal en plein coeur du Marais. Les mecs y sont plus avenants !

vendredi 4 novembre 2011

Beau temps pour niquer tout le week-end

C'était plutÎt sympa le week-end dernier, j'ai pu m'amuser un maximum avec ces 4 jours de coupure et tous ces touristes venus à la capitale française alors qu'il y faisait un temps à peu prÚs pourri.

Je ne compte plus les plans culs rapides grĂące Ă  Grindr avec des gens qui jouent plus facilement de la langue sur ma bite que de l'utiliser pour parler ou embrasser. Remarquez, c'est pas ce que je leur demande (tenir une conversation), je prĂ©fĂšre nettement qu'ils Ă©cartent les lĂšvres ou les fesses et me laissent leur pĂ©ter la rondelle !

Bon, bien entendu je fais ça en douceur, j'ai pas envie d'avoir de mort sur la conscience, et puis on ne sait jamais, un p'tit cul bien roulĂ©, ça peut toujours resservir, pas vrai ?

Quoiqu'il en soit j'ai constatĂ© qu'il y avait plus de monde en ce moment sur les sites de rencontre que les semaines prĂ©cĂ©dentes, peut-ĂȘtre l'approche de l'hiver... ou l'envie de ne pas se retrouver transformĂ© en cartoon Ă  baiser des toons ?