GaySite, les sites pornographiques gays francophones

Aller au contenu | Aller au menu | Aller ŗ la recherche

jeudi 31 ao√Ľt 2006

O√Ļ achetez-vous vos capotes ?

Bonjour

Je me demandais o√Ļ vous vous procuriez les pr√©servatifs que vous utilisez. Moi, je les prends dans les bars, backrooms et saunas lorsque j'y suis, sinon je les ach√®te par correspondance chez AGayN, chez qui je prends aussi parfois des films et d'autres accessoires.

Alors consid√©rez ce message comme un sondage : o√Ļ vous procurez-vous vos capotes ? en utilisez-vous ? quelles sont vos marques et mod√®les pr√©f√©r√©s ?

Tout ça m'intéresse fortement, car si j'ai beaucoup de réponse par courriel ou en commentaire ici, je pourrais peut-être négocier quelque chose avec un fabricant (la vente en gros se fait par paquets de boites de préservatifs ou par 144, à croire qu'ils les fabriquent par 12 !).

mardi 22 ao√Ľt 2006

La maison du poppers offre des exemplaires gratuits

Je viens de recevoir le mailing de la maison du poppers. Cette boutique en ligne qui distribue exclusivement les ar√īmes autoris√©s √† la vente en France propose des nouveaut√©s, mais surtout une offre sp√©ciale jusqu'√† la fin du mois !

En effet, jusqu'au 31 ao√Ľt 2006, ils ajouteront un flacon de poppers classique √† toute commande atteignant les 40 euros. Ca laisse de quoi faire quelques stocks pour le mois qui vient et d'en profiter un peu plus.

Je vous recommande l'ar√īme Rush et le poppers Move que j'ai test√© et qui donnent vraiment de sacr√© sensations...

Bien entendu √† ne pas m√©langer ni boire : √ßa doit se laisser inhaler dans une pi√®ce que l'on doit a√©rer apr√®s en avoir bien profiter !

lundi 21 ao√Ľt 2006

Josh Rubens, un acteur porno que j'apprécie particulièrement

Dans le temps, j'√©tais plut√īt attir√© par les mod√®les de Bel Ami. C'√©tait l'√©poque de Lukas Ridgeston et du superbe et toujours souriant Johan Paulik que j'ai eu le grand plaisir de rencontrer en live (un vrai bogosse avec un accent anglais √† chier, comme moi :) ). Maintenant les minets m'int√©ressent toujours, mais je suis un peu plus int√©ress√© par les mecs un peu plus mecs : Sebastian Bonnet en est un exemple (toujours chez Bel Ami).

Stonie qui a fait quelques films militaires il y a plusieurs ann√©es a arr√™t√© de tourner. C'√©tait une vraie chienne en chaleur, une perle pour les producteurs et un p'tit mec sympa qui aurait sans doute eu beaucoup de succ√®s sur un char √† la Lesbian & Gay Pride :p au moins √† Berlin o√Ļ √ßa baise dans tous les coins ce jour l√† !

Josh RubensMa pr√©f√©rence va en ce moment √† Josh Rubens. Il a fait peu de films pour le moment et ceux-ci sortent √† peine, mais franchement, je le trouve canon ! Baraqu√© mais pas trop, des yeux brillants et un corps sympa, comme vous pouvez le voir en illustration de ce post. Manque de bol, vous ne le trouverez pas encore dans un sex shop... ni en vrai sur Paris car il tourne pour un nouveau label anglais. FreshSX risque de devenir le successeur de Euroboy qui semble s'essouffler en ne produisant plus que du bareback (de grande qualit√©, mais bareback quand m√™me). On est tr√®s loin de Falcon (et de ses r√©√©ditions DVD) dans tout √ßa, mais c'est bien que les choses √©voluent dans le temps, non ? Et puis sans renouvellement dans ce genre de films, o√Ļ irions-nous ? Nous en serions encore √† Jeff Stryker dont les godes realistics nous rappellent chaque jour le plaisir que cela pouvait √™tre de se faire enfiler par ce mec !

Allez, dites moi, vous en pensez quoi du p'tit Josh ? Pour ma part, s'il passait chez moi, je ne suis pas certain que je le laisserais en sortir !

jeudi 17 ao√Ľt 2006

Un petit cadeau pour la fin de la semaine

Nombre d'entre nous ne sont pas partis en cong√©s ou sont d√©sormais rentr√©s. POour ceux l√†, j'ai d√©cid√© de faire une offre √† ne pas manquer : jusqu'√† ce dimanche, 10 euros offerts sur l'abonnement d'un mois au site GayMale en saisissant le code aout2006MzM sur la page d'inscription.

Il vous faut aller à cette adresse ou cliquer sur l'image ci-dessous pour en bénéficier.

lundi 14 ao√Ľt 2006

Ouvert pour 24 heures...

Si vous √™tes en chasse ou avez envie de papotter, j'ai une bonne nouvelle pour vous : ClearGay a ouvert ses portes pour 24 heures gratuitement. L'offre expire mardi 15 ao√Ľt √† minuit.

D'ici là, tout le monde peut s'inscrire, se connecter, dialoguer et utiliser tous les outils à disposition (dont les webcams) sans débourser un centime.

Int√©ressant, non ? Moi, j'compte bien en profiter pour pas passer le reste de la semaine seul...

Allez, rejoignez moi sur Cleargay pour taper la discute !

mercredi 9 ao√Ľt 2006

SNCF, c'est possible 2 : le trajet du retour...

Je vous l'avais promis la semaine dernière, j'ai finalement été très occupé depuis que je suis rentré de Marseille et du coup je n'ai pas eu le temps de vous décrire mon trajet de retour qui fut encore plus chaud que celui de l'aller.

J'ai donc repris le train pour rentrer sur Paris apr√®s quelques jours dans le midi. Un train de nuit... ou presque, en fait ceux dans lesquels les gens sont tellement fatigu√©s de leur journ√©e que tout le monde est amorphe. C'est d'ailleurs pas plus mal car la clim et le bruit sont deux choses que j'ex√®cre dans un train !

J'√©tais dans un wagon (la SNCF les appelle aussi voitures, c'est plus fun et moins wagon √† bestiaux m√™me si en pratique, aux heures de pointe, √ßa peut √™tre pareil) quasiment vide, avec deux couples de personnes √Ęg√©es, trois mecs en costard et deux mecs entre 20 et 30 ans. L'un des deux √©tait quand m√™me plus proche de 20 que l'autre. Chacun √† sa place double, car lorsqu'il n'y a personne, les voyageurs ont tendance √† s'√©taler (pourquoi s'en priver ?).

Le trajet √©tant sans arr√™t, le contr√īleur, un p'tit gars tout √† fait craquant, est pass√© peu apr√®s le d√©part de la gare. Il est ensuite rest√© dans la voiture bar, avec le steward de bord, √† papoter pour le reste du voyage. Ce m√©tier doit √™tre gonflant parfois, des heures √† ne rien faire ou √† s'occuper de passagers m√©contents pour diverses raisons.

J'avais décidé de lire, mais n'arrivais pas à me concentrer pour suivre les discussions autour des CSS (et oui, je m'autoforme aux technologies de l'Internet pour relooker un jour ce blog). Du coup j'ai rangé le pavé et ai un peu observé mes compagnons de voyage. Ce qui était pratique, c'est qu'une nouvelle fois j'étais à une extrémité et que les deux autres étaient en vis-à-vis par rapport à moi. L'un des deux jouait sur sa PSP, l'autre semblait somnoler.

Une heure de trajet plus tard il commen√ßait √† faire soif. Je suis donc all√© au bar pour prendre un truc √† boire et en ai profit√© pour acheter √©galement un plat froid. Manger solide, parfois, √ßa a du bon et ce fut la meilleure id√©e que j'ai eue pendant ce trajet. En effet, cela m'a permis de discuter avec un brun de 26 ans, il est cuisinier et rentrait de deux semaines de cong√©s dans la famille, √† se dorer au soleil autour ou dans la piscine familiale, dans un bled paum√© en rase campagne. Il reluquait l'une des passag√®res (assez mignonne d'ailleurs) et me racontait que sa copine lui avait manqu√© durant tout ce temps. En plus, celle-ci √©tait en vacances et il ne la verrait pas pendant encore un bon mois : elle s'√©tait barr√© √† l'√©tranger ! Nous avons papot√© de tout et de rien, il semblait d√©j√† passablement imbib√© par les verres d'alcool (bi√®res / ap√©ritifs en alternance !) qu'il prenait depuis le d√©but du trajet (et il avait deux heures de plus que moi dans le train). Comme souvent, avec les mecs un peu en manque et encore plus lorsqu'ils ont bu, la conversation s'est orient√©e vers les fantasmes sexuels. √áa m'amusait assez de l'entendre expliquer ce qu'il aurait eu envie de faire avec sa meuf mais ne pouvait pas car l'√©ducation tr√®s catholique de celle-ci la bloquait dans leurs moments intimes.

Le point qui semblait le g√™ner le plus, c'est qu'elle ne voulait jamais le sucer et encore moins qu'il l'encule. La sodomie est, comme tout le monde le sait, une question tabou et surtout un gros fantasme h√©t√©ro... Ils sont nombreux √† vouloir le faire, mais ne passent que rarement le pas alors que c'est pas si difficile d'enduire l'anus de sa partenaire avec un peu de gel, d'y laisser p√©n√©trer doucement un doigt puis deux, puis d'autres pour enfin enfiler une capote avant d'enfiler sa meuf ! Ils se privent d'un plaisir que de nombreux homos connaissent et en raffolent.

Ceci dit, plus par provocation que par envie, je lui ai carrément proposer de le sucer. Je ne lui avais pas dit que j'étais PD, il a paru surpris mais pas choqué. Je pense que ça le titillait depuis un certain temps de se faire un mec, mais il ne devait pas l'avoir consciemment en tête.

Contrairement à la réaction offusquée à laquelle je m'attendais, il m'a juste demandé si j'étais sérieux. Je lui ai donc dit que pourquoi pas, ça ferait passer le temps et que je lui ferais apprécier l'absence de sa copine ;) Il a souri et vidé le reste de sa bière d'un trait.

Nous avons quitt√© le bar sans que quiconque ne r√©alise que nous allions ensemble dans les toilettes qui se trouvent de l'autre c√īt√© de la porte. D'un autre c√īt√©, √† part barman, contr√īleur et deux couples qui mangeait √† l'autre bout, c'√©tait tr√®s calme. Les TGV Duplex, c'est le pied int√©gral : plein de place entre les si√®ges et les wagons, le soir, √ßa laisse des opportunit√©s qui sont loin d'√™tre exploit√©es. En revanche, comme dans tous les trains, les toilettes laissent peu d'espace pour y entrer ou en sortir d√©j√† seul... mais √† deux, c'est la cata !

Tant bien que mal, nous sommes cependant parvenus √† p√©n√©trer dans cet √©troit espace. La pr√©sence du grand miroir est un √©l√©ment fantasmatique non n√©gligeable : se regarder ou admirer son partenaire lors de rapports sexuels est souvent agr√©able. Dans le cas de ce mec, c'√©tait g√©nial !

Il était donc brun, plus petit que moi (dans les 1m70), il était assez mince mais au corps dessiné. Le boulot de cuisto doit être assez physique ou il faisait un peu de muscu, je ne sais pas, ce sujet n'a pas été abordé. Nous avons rabattu la cuvette (dans un état pitoyable) et il s'est mis debout dessus. J'ai remonté son tee-shirt, histoire de pouvoir lui caresser le ventre, les pecs et le dos, lui lécher les tétons. Il était un peu chatouilleux, j'adore ça (j'suis un peu vicelard parfois, non ?).

Ayant r√©ussi √† le mettre dans tous ses √©tats, ce qu'il ne pensait pas pouvoir arriver avec un mec, j'ai d√©boutonn√© son pantalon et le lui ai baiss√©. Ses cuisses √©taient peu poilues et tr√®s sensibles. Peut-√™tre la position un peu risqu√©e : deux dans les toilettes d'un train en mouvement alors que rien ne permet vraiment de s'accrocher pour √©viter de se p√©ter la gueule.

Accroch√© √† la poign√©e d'un c√īt√©, tenu au mur de l'autre, il me regardait faire, pench√© au dessus de moi et dans le miroir derri√®re mois.

J'ai commenc√© √† lui caresser les cuisses, ai pass√© une main derri√®re lui pour lui malaxer lentement les fesses et les griffer l√©g√®rement √† travers son cale√ßon. √áa ne l'a pas laiss√© indiff√©rent : il commen√ßait √† manifester un certain d√©sir, son sexe, en √©rection depuis le d√©but, commen√ßait √† suinter un peu. Une petite tache humide se formait sur son cale√ßon (de mauvais go√Ľt d'ailleurs, un truc genre petit bateau avec des dauphins dessus, tr√®s √©trange que √ßa se vende encore, que font les Queers ?).

Passant ensuite une main sur le cale√ßon, pour fr√īler sa queue en la contournant patiemment, j'ai pass√© mon autre main dans son cale√ßon, suivant le long de sa jambe, derri√®re, par dessous. Fr√īlant ses couilles et sa raie, je me suis cependant arr√™t√© sur ses fesses. Elles √©taient muscl√©es et rondes, sa peau √©tait douce malgr√© le fin duvet et la chair de poule qui avait commenc√© √† appara√ģtre. J'ai finalement pass√© ma seconde main dans l'autre jambe, mais du bon c√īt√© pour lui...

Une main derri√®re √† lui caresser les fesses et l'anus, mais sans insister trop √† ce niveau pour l'instant; une main devant √† lui caresser le bas ventre, les couilles et la bite qui n'en pouvait plus ! Le pauvre √©tait au bord du pr√©cipice. Il m'a dit apr√®s qu'il n'avait jamais √©t√© touch√© comme √ßa et n'avait jamais ressenti une telle excitation, qu'il se souviendrait toute sa vie de son d√©pucelage par un mec !

J'ai baiss√© son cale√ßon pour admirer enfin son sexe sans tissu. Une belle queue raide, un peu courb√©e, avec le gland ros√© et d√©calott√©. Conservant une main dans son dos, j'ai commenc√© √† le caresser en le branlant puis l'ai l√©ch√© lentement, parcourant son gland et toute sa tige de ma langue, le recouvrant de salive tout en faisant des mouvements de va-et-vient avec la main. Je l'ai ensuite gob√©, il a g√©mit de plaisir comme il ne l'avait pas encore fait jusque l√†... il se retenait afin de ne pas faire de bruit audible de l'ext√©rieur, il eut √©t√© dommage que nous soyons interrompus !

Son sexe dans ma bouche √©tait fondant, j'ai bien aim√© avancer et reculer ma t√™te sur cette tige dure, parcourue de frissons. Ma main libre a repris son travail de caresses. Sachant que la plupart des hommes sont sensibles en bas des fesses, vers l'entrejambe, je ne l'ai pas √©pargn√©, en ai profit√© pour lui faire faire des mouvements d'avant en arri√®re tout en le su√ßant. Mes doigts se sont int√©ress√©s √† sa raie. Il n'a pas tent√© de m'arr√™ter, il appr√©ciait vraiment ce qui lui arrivait ! J'ai p√©n√©tr√© son anus d'un doigt, lentement, avec douceur pour ne pas lui faire de mal. Le tenant de cette fa√ßon, il n'a pas fallu longtemps pour qu'il jouisse. Heureusement que j'avais senti sa semence venir, je me suis retir√© juste au bon moment pour r√©cup√©rer son sperme dans ma main, histoire de ne pas en avoir partout (un train n'est jamais pratique pour se laver !).

Il √©tait √©puis√© mais ravi au point de revenir √† ma hauteur et me rouler une pelle comme j'en ai rarement: avec fougue et tendresse m√™l√©es, comme s'il √©tait amoureux. Une fa√ßon de me remercier pour ces moments de bonheur que j'ai tout particuli√®rement appr√©ci√©e. Avec un peu de bonne volont√©, s'il met autant d'√©nergie pour embrasser qu'il n'en mettrait s'il faisait une fellation, ce mec serait redoutable et irr√©sistible !

Le train a commenc√© √† ralentir, j'ai suppos√© que nous arrivions en r√©gion parisienne et qu'il fallait donc nous s√©parer. En se contorsionnant il a r√©ussi √† se rhabiller, nous nous sommes rinc√©s les mains et un peu rafra√ģchis le visage (avec l'eau chaude des toilettes), puis sommes sortis de cet endroit trop petit. Assis sur la banquette qui se trouve juste √† c√īt√©, nous avons encore un peu discut√©. Il m'a remerci√© pour cette si agr√©able initiation et m'a laiss√© son num√©ro de t√©l√©phone en me disant qu'il aimerait en faire plus, se l√Ęcher un peu au pieu, et que j'√©tais peut-√™tre la meilleure chose qu'il pouvait esp√©rer en ce moment dans son existence... sa copine n'√©tant pas l√† !

J'ai pris son num√©ro, lui ai propos√© que l'on se revoit dans la semaine, il √©tait ravi. Je me suis dit que j'avais encore d√©tourn√© un beau gosse h√©t√©rosexuel du droit chemin... mais apr√®s tout, s'il se laisse d√©tourner, c'est qu'il en a envie, aucun remord √† avoir sur √ßa !

Je l'ai rappelé vendredi dernier, nous nous sommes revus...

mardi 1 ao√Ľt 2006

Ma s√©lection pour ao√Ľt 2006 : Orgie Gay

Je vous ai d√©j√† parl√© du site Guys Go Crazy que j'ai d√©couvert gr√Ęce au blog de Th√©o... et bien en cherchant un peu, je suis tomb√© sur un site qui en reprend un bon paquet de photos : Orgie Gay.

Ce site enti√®rement gratuit permet de se faire une grande id√©e du contenu sexy, orgiaque et carr√©ment indescent de Guys Go Crazy !

Des mecs sont convi√©s √† des soir√©es dans une boite de nuit, dont certaines √† th√®me. Des gogos exhibs se foutent √† poil et chauffent l'atmosph√®re. L'alcool et la cr√®me chantilly font le reste pour que la plupart des mecs pr√©sents dansent en se dessapant, puis se mettent √† se carresser mutuellement pour finir par se sucer, s'enculer et faire quelques parties √† plusieurs. Ces parthouzes gay sont vraiment excitantes, croyez moi, l'abonnement que j'ai pris a √©t√© rentabilis√© car il y a de nombreuses vid√©os et tout y est toujours bandant !

Les mecs sont jeunes, bien faits, parfois muscl√©s, parfois crevettes, mais bien gaul√©s, s√©duisants et bons √† bouriner !

Faites un tour sur Orgie Gay à l'adresse http://www.orgie-gay.com/ pour le constater par vous-même.